whole-web-1

Une créatrice investie dans son studio de création et de production textile, Aurélia Wolff mêle poésie et quotidien.

Nous partageons le même goût du travail de la matière, une démarche engagée, locale, un artisanat contemporain.

Découvrez aujourd’hui dans le Journal, le portrait d’Aurélia Wolff et de sa marque Whole.

 

whole-web-2
whole-web-4
Whole-web-5
-Raconte nous qui tu es, quel a été ton parcours?
Je suis Aurélia, créatrice indépendante et plutôt autodidacte, passionnée de couleurs, de plantes et de textiles, ayant créé la marque de PAP femme Rosa Tapioca en 2008 puis WHOLE en 2014. Ce parcours a été progressif vers ce que je fais aujourd’hui, fait de choix et de rencontres, mais avec toujours cette envie d’être à mon compte et un engagement pour une façon de faire la meilleure possible, et le chemin n’est pas fini !
 
-Comment est né Whole?

Au cours de mes collections textiles, j’ai eu envie de m’orienter plus fortement sur le travail textile et la création de coloris, j’ai initié un projet de recherche avec un stagiaire ingénieur textile et nous avons fait un appel au don participatif pour l’achat de notre première cuve. Cela nous a donné aussi une belle visibilité! Et ce que je pensais être une suite de mes collections de vêtements en teinture végétale est devenue un tout autre projet, pensé en globalité sur tous les aspects, de la création à la distribution : WHOLE qui signifie WASTEFREE, HAND DYED, ORGANIC, LOCAL, ECO FRIENDLY et surtout WHOLE = tout, ensemble, et cela résonne avec toute ma démarche

-Construis-tu tes créations comme des collections?
Oui j’ai conçu un catalogue de mes créations, qui vient chaque saison s’étoffer, se restructurer, autour de pièces atemporelles suivies
Le choix des matières et des couleurs est primordial, le travail avec nos fabricants aussi, et cela détermine souvent les possibilités de production
toutes les teintures sont faites par nous à l’atelier WHOLE sur fil, sur morceau de tissu, ou sur pièce finie, selon les modèles.
La liberté de vivre sa passion n'a pas de prix
whole-web-3
-À quoi ressemble ta journée type?
Elles ne sont jamais les mêmes mais il y a toujours les composantes suivantes en proportions variées : administratif (beaucoup de mails et de projets à suivre!), communication et visuels (instagram notamment), sourcing matière (pas tous les jours mais je reste à l’affût!), création et planification de production (que ce soit pour des pièces pour la boutique ou des productions sur demande, ou des commandes de boutiques pro), teintures, workshops avec préparation et rangement ensuite (entre 1 et 2 par semaine, sur des demi journées), rangement, livraison, etc… et puis selon les projets : écriture, dessins, etc…
-Un conseil pour celles qui se lancent dans l’aventure de l’entreprenariat?
Etre décidé et entouré, savoir que c’est un long chemin, structurer ses journées et apprendre à être efficace, qu’il y a des phases ingrates aussi, qu’il faut beaucoup travailler, mais que la liberté de vivre sa passion n’a pas de prix
-Une astuce pour te faire connaître?
Aujourd’hui les réseaux sociaux sont très efficaces, et j’ai eu la chance d’avoir beaucoup de presse, même en télé, ce qui aide énormément, les collaborations aussi avec d’autres artisans/artistes
-Quels sont tes projets à venir?
Je suis lauréate sur le dernier appel à projets Parisculteurs pour végétaliser Paris pour un jardin pédagogique de plantes tinctoriales avec son atelier de transformation en pigments et teintures 🙂 et d’autres thématiques de workshops, peut-être un nouveau livre aussi !
-Quelle est ta pièce préférée dans la collection de bijoux Audrey Mestdagh?

J’aime énormément les bagues donc je dirai la APONIVI qui s’enroule, elle est magnifique !

Pas de commentaire

LEAVE A COMMENT